Une résidence de territoire à Pamiers, Cœur de Ville

Classé dans : Non classé | 0

Arnaud Chochon revient en Ariège pour une nouvelle résidence artistique. Après sa résidence de création au Château de Seix durant le printemps 2019, l’exposition Pliouchkine sera présentée lors de sa résidence de territoire au centre ville de Pamiers, du mardi 19 novembre au samedi 14 décembre.

La série Pliouchkine présente un travail documentaire autour de Jean, atteint du syndrome de Diogène*.

Le thème choisi par Arnaud Chochon, et qui fera le lien entre Pliouchkine et sa nouvelle création artistique, est la différence.

La différence nous distingue, parfois nous éloigne et paradoxalement nous rapproche. Être différent est un point commun que tous les être humains partagent – autant que le fait d’être semblable, membres d’une même espèce. La différence est-elle pour autant synonyme d’inégalités?
On ne peut nier que chaque être humain est différent, et pourtant semblable aux autres. Chaque individu porte une identité, et chaque différence compose un être singulier. En effet, nier les différences, en recherchant une égalité absolue, appauvri le monde humain et réduit les richesses que l’on peut s’apporter.
Nos différences nous permettent d’être unique et de se compléter les uns les autres… tant que nous gardons à l’esprit la solidarité nécessaire à une vie collective et sociale respectueuse des besoins de chacun. Sans cela, les différences deviennent des inégalités. Il convient donc de se rappeler la distinction entre différence et inégalité : une inégalité est hostile à l’intérêt particulier et commun, plaçant certains individus en infériorité ou supériorité par rapport à d’autres. La différence, elle, désigne simplement les caractéristiques de chacun, ouvrant les horizons, créant de nouvelles possibilités et expériences.
Alors la différence, source d’inconnu, nous effraie ; mais qu’avons-nous de plus passionnant et fécond à offrir?

Le photographe et le Bus développeront ensemble des séances pour petits et grands autour de cette thématique. Des ateliers de création, de rencontre et de discussion auront lieu tout au long de la résidence, en partenariat avec la MJC, l’ALAE de Lestang , l’UDAF et les habitants.

En filigrane, le thème de la différence :

« Nous sommes tous différents et pourtant la différence fait souvent peur. Elle peut aussi surprendre, déranger ou attiser la curiosité. Tolérée dans certaines limites, la différence implique un risque constant de marginalisation.
En partant de mon sujet photographique documentaire « Pliouchkine », j’invite à interroger les
questions de normalité, de conformisme et de déviance. »

A. Chochon

Si le thème vous plaît et vous inspire, si vous êtes d’accord ou pas d’accord, nous proposons des rencontres avec le photographe, dans le cadre de son projet artistique.
Contactez-nous au 06.99.42.29.80

  • Le Bus sera ouvert du mardi au vendredi, de 14h a 19h, et une rencontre chez l’habitant est aussi au programme.
  • Une restitution commune et ouverte à tous aura lieu le 14 décembre.
    • De 14h à 18h, le Bus sera ouvert à la visite, présentant une exposition des œuvres réalisées par les habitants et le photographe.
    • 18h-19h30 : Projection à la MJC de Pamiers des films réalisés dans le centre ville par la Télé Buissonnière; Suivie d’un pot convivial.

Cette résidence s’inscrit dans la Politique Cœur de Ville.
La MJC et Camera au Poing mènent des actions en parallèle : la MJC mettra en place une semaine de sensibilisation aux écrans, et Camera au Poing sera présent avec la Télé Buissonnière.
Pour plus d’information, suivez les liens.

* Le syndrome de Pliouchkine, plus connu sous le nom de  » syndrome de Diogène  » ou  » amassement compulsif « , est un trouble inhomogène et complexe. L’activité d’entassement, le retrait social et le refus d’aide en sont les symptômes principaux. Jean sillonne la ville toutes les nuits, aux mêmes heures, en suivant le même parcours cherchant ce qui l’intéresse le plus ; des aliments pour se nourrir, des livres et des journaux pour assouvir son besoin de connaissances.  Il accumule aussi, de manière excessive, toute sorte d’objets, indépendamment de leur utilité et de leur valeur. Son mode de vie est original mais pas insensé. Il suit sa propre logique. Ainsi, par respect de l’environnement, il dessèche les aliments qu’il collecte dans les poubelles pour réduire leurs quantités et améliorer le rendement de l’incinérateur de déchets. Une fois par an environ, pour des raisons sanitaires, les services de la ville font intervenir une société de nettoyage. Jean tente alors de mettre de coté ses plus riches trouvailles. Cependant, lors de ces deux jours d’intervention, la totalité des objets jonchant le sol de son appartement repartiront dans les ordures ménagères. Pour autant, dès le lendemain, Jean retourne en ville avec le même objectif en tête en remontant dans son logement barquettes d’aliments, journaux, et autres objets insolites.

Un projet mené par la ville de Pamiers et Le Bus – espace culturel mobile.