GLACIAL : Résidence d’Emilie Franceschin à Ste Croix Volvestre, du 27 mars au 02 avril

Classé dans : Programmation | 0

Dans le cadre d’un partenariat entre Le Bus et Les Bazis, la performeuse Emilie Franceschin sera toute la semaine en résidence au Pôle Les Bazis, avec au programme, de la création, des rencontres avec les enfants et une sortie publique de résidence à 18h le samedi 1er Avril. Le Bus sera aussi présent toute la semaine pour présenter l’exposition « Étrange quotidien ».

Emilie Franceschin

« Glacial : un ressenti, une sensation physique, un état, qui peut se dessiner, s’écrire et se performer. »

Accueillie au Bazis dans ce lieu d’art vivant où toutes les bonnes conditions sont réunies pour développer la création, ce sera l’occasion pour Emilie Franceschin de continuer ses recherches artistiques autour de sa pratique de la performance: « Ce projet de résidence fait écho à une série de dessins réalisés en janvier 2017 sous ce titre général Glacial, dont certains seront visibles le jour de la sortie de résidence samedi 1 avril à 18h dans le Bus espace culture mobile présent ce jour là. Cette série est une amorce de recherches pour cette résidence. Cette fois ci, les dessins précèdent mon travail de création de performances et deviennent un point de départ et d’ancrage. Par ailleurs, la thématique Glacial s’abordera sous les divers aspects sous lesquels on peut l’appréhender et le ressentir. De même, le contexte « d’isolement » et de pleine nature contribuent à de nouvelles expérimentations qui seront développées dans cette résidence et ponctuées par une performance. »

Un partenariat entre deux acteurs culturels ariégeois, Le Bus et Les Bazis

Pour la première fois, Le Bus et Les Bazis s’associent sur une pratique artistique qui les rapproche: La performance. Entre arts plastiques et spectacle vivant, l’art de la performance met le corps au centre de la création.

Logo Les Bazis

Mettre le corps au défi par le biais d’actions inédites, c’est ce qu’expérimentent les artistes performeurs. Bien souvent déroutant, parfois dérangeant, la performance nait dans un rapport humain direct entre l’artiste et le spectateur. En dehors du temps éphémère de l’acte performé, l’artiste le plus souvent documente son travail par le biais de plusieurs médias, comme la photographie, le dessin, la vidéo. En ressort souvent une production prolifique et riche de sens, qui place cette pratique artistique « hybride » à la frontière entre plusieurs domaines de création: théâtre, danse, image, écriture… C’était donc l’occasion pour Le Bus et Les Bazis d’explorer ensemble cette pratique encore mal connue du grand public.

Médiation et rencontre avec les habitants

Comme il se doit, tout projet de création ne va pas sans un volet de médiation, permettant d’aller à la rencontre des habitants du territoire. Le Bus sera donc présent toute la semaine à Ste Croix Volvestre et présentera sur la place du marché, l’exposition « Étrange quotidien ». Ce sera l’occasion de pour proposer un programme d’éducation artistique pour le jeune public, mais aussi des rencontres plus informelles avec les habitants.

Emilie Franceschin, glacial, collage

Le programme d’actions de la semaine est le suivant:

  • Lundi, mardi et jeudi entre 12h et 14h : découverte de l’exposition pour les enfants de l’ALAE
  • Mercredi matin: ouverture de l’exposition pour les habitants à l’occasion du marché
  • Vendredi : journée de rencontre entre l’artiste et les enfants de l’école
  • Samedi à 18h: restitution publique de la semaine de résidence au Bazis

 

Au plaisir de vous y rencontrer!